Activités de la SHC

Les Plantes Aromatiques samedi 10 juin 2017

 

Douze personnes ont assistées à la conférence sur les plantes aromatiques animée par Valérie Le Priol qui a précisé qu’elles se distinguent en trois catégories: les médicinales, les condimentaires, les aromatiques. Chaque catégorie a été détaillée avec précision de leur provenance et de leur utilisation.

Jardinières et balcon samedi 8 avril 2017

 

IMG_0004IMG_0003

Treize personnes ont assistées au rempotage de fleurs animé par Daniel Bénard aux serres municipales. De nombreuses questions ont été posées.                                                                                                                                      Les conseils: – Utilisé du terreau de bonne qualité                                             – mettre un feutre au fond du pot  puis du gravillon recouvert par un feutre qui maintien l’humidité et ensuite mettre le terreau.                         – ne pas hésiter à mettre de l’engrais à diffusion lente.

Démonstration d’art floral samedi 1 avril 2017

 

IMG_0009Valérie Le Priol et Jean Claude Pallot

Trente personnes adhérentes et non adhérentes avaient fait le                déplacement pour assister à la démonstration d’art floral animée par   Valérie LePriol et Jean Claude Pallot aux serres municipales.

IMG_0005

IMG_0014

IMG_0015

 

 

 

 

 

IMG_0011

 

 

 

 

 

 

Voici quelques compositions  qui ont été réalisées sur place par les deux animateurs.

********************************************************************

Sur le pont...Eiffel du canal
Sur le pont…Eiffel du canal

Samedi 12 septembre 2015,

 La SHC était en voyage au château de la Bussière et à Briare. Une visite intéressante du château, mais le jardin a été vu sous la pluie.. A Briare, une promenade sur les bords du canal et de la Loire avec quelques explications données par René Bardiot. Puis on embarque sur un bateau pour passer le pont canal qui continue d'émerveiller les visiteurs par sa construction très esthétique. Enfin, le Musée des deux marines, qui gagne à être connu. En effet, la visite est guidée par des passionnés qui ont capté notre attention durant plus d'une heure.
promenade en bateau sur le canal
promenade en bateau sur le canal

Balade au marais classé de la ville de BOURGES

Samedi 20Juin 2015

DSCN4566 - Copie

Nous accédons au marais par le chemin de Caraqui bordé de saules marceaux et pleureurs , d’aulnes et de frênes, les arbres colonisateurs des sols humides.

Sur l’oppidum calcaire, la cathédrale domine le paysage à 132 m d’altitude. Dans le marais nous sommes autour de 123 m.

 

la viorne envahissante est utilisée en vannerie, facile à utiliser actuellement.
la viorne envahit les haie. Elle est appréciée en vannerie, car facile à utiliser actuellement.

 

 

 

des hemerrocales de couleurs différentes
des hémérocalles de couleurs différentes
Des aromes , roi du maraisr
Des arums , roi du marais
face à la place des frênes un pied d’acanthe fièrement dressé;
face à la place des frênes un pied d’acanthe fièrement dressé;
de la bourache, sur le bord du chemin
de la bourrache, sur le bord du chemin

 

de nombreux sureau fond leur fruits: les fleurs sont comestibles et certains utilisent les fruits en confiture.Le bois du sureau est creux , les enfants en faisaient des sifflets.
de nombreux sureaux fructifient ; les fleurs sont comestibles et certains utilisent les fruits en confiture. Le bois du sureau est creux , les enfants en faisaient des sifflets.
DSCN4649 - Copie (2)Des zones de friches nous rappelle que le marais vient du marécage ,et que la belle diversité de plantes est dirigée par l'homme. Seules les plantes, comme ici les roseaux, se font la part belle en terre humide.
la belle renouée du japon , plante envahissante terrestre les jeunes pousses sont comestibles (et de bon goût)les grosses tiges, très joliment mouchetée sont utilisées en décoration florales et se récoltent en septembre;
la belle renouée du japon , plante envahissante terrestre: les jeunes pousses sont comestibles (et de bon goût)les grosses tiges, très joliment mouchetée sont utilisées en décoration florales.
Un maraîcher nous a montré une écrevisse de Louisiane , espèce envahissante car non péchée, et sans prédateur dans notre région; elle est très agressive et destructrice, facilement reconnaissable à sa teinte rouge, pâte et ventre, elle est comestible.
Un maraîcher nous a montré une écrevisse de Louisiane , espèce envahissante car non pêchée, et sans prédateur dans notre région; elle est très agressive et destructrice, facilement reconnaissable à sa teinte rouge, pâte et ventre, elle est comestible.
très beau jardin , maraîcher
très beau jardin , maraîcher, dans le marais du bas.

 

dans d'autres jardin la prèle partage le terrain avec les oignons et chacun profite bien .
dans ce  jardin bien différent du précédent , la prèle partage le terrain avec les oignons et chacun profite bien .
Jardin naturel ausi les prtits poids sont laisé sur place.
Jardin naturel  les petits poids sont laissés sur place.

 

 

 

 

 

 

 

Les petits poids , comme toute légumineuse, fixent l’azote du sol par les les petits nodules situés sur les racines : c’est donc un plus pour la culture suivante pour laquelle on n’a pas besoin d’ajouter de l’engrais azoté. La cueillette terminée, les tiges sont coupées à la faux et servent de paillage, les racines sont laissées dans le sol jusqu’à la saison suivante. L’alternance ds cultures , c’est une base de l’assolement.

 

magnifique figuier (figues blanches, les violettes sont plus rares), pour consommer les fruits le maraîcher ou le maraîchères doivent les protéger des oiseaux ce jousr là 3 personnes c'étaient mobilisées pour la protection de cet arbre et vous aurez reconu le la trésorière de l'association trésorière ;
Magnifique figuier (figues blanches, les violettes sont plus rares). Pour conserver les fruits sur l’arbre, le maraîcher ou la maraîchère doit les protéger des oiseaux ce jour là 3 personnes c’étaient mobilisées pour la protection de cet arbre et vous aurez reconnu le la trésorière de l’association.
Nous continuons notre balade le long du chemin de l'Yèvre , un cliché du marais un aulne et sa barque a fond plat.
le long du chemin de l’Yèvre , un cliché bien connu  du marais un aulne et sa barque a fond plat.
la balade s'est terminée par une sympatique collation dans un jardin
la balade s’est terminée par une sympathique collation dans un jardin.

La prochaine fois nous visiterons une autre partie du marais. Le marais est une longue histoire, c’est pourquoi je  propose de rédiger « pendant les vacances » un dossier assez complet sur l’histoire et les  méthodes de cultures de cette zone humide, en sachant que chaque jardinier a son savoir faire.

****************************************************************************

Samedi 13 juin 2015, visite guidée du parc paysager des Gibjoncs par Daniel Bénard sur le thème

« les plantes vivaces ».

l'entrée du parc paysagé se situe route de ST Michel
l’entrée du parc paysager se situe route de Saint Michel.

La superficie du jardin est de 4 ha. Lors de l’inauguration de ce parc, les enfants d’une école ont gravé leur nom sur les rochers posés au sommet de la petite colline .

Nous étions 15 ce jour-là dans les chemins du jardin où se mêlent plantes vivaces, plantes annuelles et de très beaux arbres .

notre petit groupe et en haut à gauche , couleur acajou un acer arbre remarquable par qon écorce fine qu'il perd en lambeaux et que certains récupèrent pour les utiliser en art plastique
notre petit groupe, et, en haut à gauche , couleur acajou un Acer arbre remarquable par son écorce fine qu’il perd en lambeaux et que certains récupèrent pour les utiliser en art plastique.

Les vivaces et les annuelles se côtoient, ce qui permet un fleurissement continu.

Ne pensez pas qu’il soit simple de planter des vivaces elles ont besoin d’un grand entretien faute de quoi elle sont envahies par l’herbe. Les vivaces doivent être régulées, guidées sinon c’est elles qui prennent la main sur le décor !

une haie des vivaces et un peu d'annuelles
plantes arbres et haies se côtoient harmonieusement

La photo ci dessus fait la preuve , si besoin était, de ce que Daniel nous a appris attention à la hauteur des plantes elle doivent arriver à notre regard en dégradé faute de quoi les plus grande cachent les plus petites.

Pour créer votre jardin de vivaces, Daniel Bénard vous conseille de faire un dessin préalable et si besoin de tracer au sol avec tout simplement de la farine mélangée à de l’eau dans une bouteille cela remplace les tracés à la craie. Avant d’installer les plantes, il faut désherber soigneusement et biner, faute de quoi les plantes seront envahies par l’herbe.

 

c'est le cas ici ls coquelicots et autres herbes ont pris le dessu
c’est le cas ici : les coquelicots et autres herbes ont pris le dessus.
un rosier blanc qui rampe sur le sol , c'est Melandina de Meillant il est robuste, ici voisiné par des lavandes, que l'on peut boutturer.
un rosier blanc qui rampe au sol , c’est Melandina de Meilland : il est robuste et fait couvre sol. A coté, des  lavandes, que l’on peut bouturer.
emerocal rouge sombre
hémérocalles rouges sombre
hémérocalles bicolores
hémérocalles bicolores

Les hémérocalles ont besoin de beaucoup d’eau ; en bouquet, elles durent longtemps, les boutons s’ouvrent dans le vase. Il en existe des blanches.

devant tradescanthia en bleu clair elle existe en bleu lazuli et elle aussi a une très belle tenue en bouquet
tradescantia en bleu clair elle existe en bleu lazuli et elle aussi a une très belle tenue en bouquet,elle se reproduit facilement et ne craint pas le voisinage.

???????????????????????????????

Beaucoup d’autres encore , Heuchères, valériane,le pénicétum (que vous couperez en février) ,des floxs, des stipas, la potentille, les ancolies ,des lavataires,  alchémilla  mollis, de nombreux carex …… mais toutes bien  faciles a cultiver dans nos jardins et dont certaines d’entre elles évitent le désherbage en recouvrant le sol de leurs belles couleurs.

et des gaillardes qui monte haut la couleur
et des gaillardes qui montent haut la couleur

La balade s’est terminée par la place au jet d’eau.

???????????????????????????????

Je vous ai fait partager un peu de la visite, elle était très intéressante.

L’an prochain, si cette sortie est reconduite je vous la conseille :  ce que l’on voit ce que l’on apprend est applicable facilement.

Il est facile de mettre en application les conseils de Daniel Bénard , qui sait rester à la portée des amateurs que nous sommes, et les plantes que l’on voient dans ce jardin sont simples à cultiver.

l'entré du parc se situe route de Saint michel

l’entré du parc se situe route de Saint Michel

****************************************************************************

Le 28 mai 2015, visite des jardins de Marie Marcat et des Dietzs (Mme Delange)

Sur une demi-journée, visite des ces deux beaux jardins de Neuilly-en-Sancerre et Morogues, proches l’un de l’autre.

Marie Marcat est bien connue pour sa chronique jardin dans le Berry Républicain du dimanche.

Nicole Delange, a créé et maintient le magnifique jardin des Dietzs. Jardin et propriétaire présentés dans un bulletin de liaison des adhérents de 2015.

Toutes les deux ont participé à l’émission « le jardin préféré des

français » en 2013 et 2014 (présentation Stéphane Bern) et obtenu une belle et même 13è place chacune.

20150528_160959

20150528_165044

 

 

 

 

 

 

***************************************************************************

Le 16 mai 2015, voyage aux jardins du Grand Courtoiseau et de  Javelière

Au grand Courtoiseau nous sommes accueillis par son nouveau propriétaire Antoine Perrachon et son jardinier Alexandre Calvel. Ils nous guideront à travers ces magnifiques 6 ha.
Racheté depuis 1 an, ce jardin se visite depuis le 19 avril, et bien des évolutions l’attendent encore. Le jardinier est à notre écoute et répond à toutes nos questions, très  simplement, et pourtant que de compétences! Il en sera de même de son jeune propriétaire qui a créé en toute simplicité, avec son jardinier, ce magnifique jardin.

La clématite et le rosier qui nous accueillent à la porte attirent des abeilles un peu spéciales

LA clématite et le rosier qui nous accueillent à la porte attirent des abeilles un peu spéciales

Au XIVème siècle, c’était  une ferme fortifiée. Le jardin s’est étendu jusqu’à  300 ha. Anecdote : ce domaine a été habité pendant 20 ans par Hervé Bazin.

Des topiaires d’ifs remarquables nous conduirons aux jardins des lavandes.

des if bien taillés jusqu'à l'horizon
des if bien taillés jusqu’à l’horizon

D’allées en allées nous changeons de thème.

sur le côté de la drande allée de muriers le jardin antique et ses statues
sur le côté de la grande allée de tilleuls sévèrement élagués le jardin antique et ses statues imposent l’admiration

Un jardin exotique et sa bambouseraie

à l'entrée du jardin exotique

 

 

 

 

 

la bambouseraie demande un gros travail pour la limiter
la bambouseraie demande un gros travail pour la limiter
après le jardin exotique le sous bois et le verger suivi des magnolias...
après le jardin exotique, le verger suivi des magnolias, et les sous bois…

DSCN4340

 

DSCN4343Le jardin du puits , pas seulement décoratif , l’eau de ce puits est utilisé pour l’arrosage des jardins; le broyage de l’élagage servent de paillis qui amende et désherbe , ici nous sommes en terre vivante!

Nous avons rencontré « Gislène de Féligonde » fameux rosier rustique , sans maladie qui se guide facilement  forme une boule quand on le guide sur des arceaux, si vous n’en avait pas l’image c’est parce qu’ il n’était pas en fleur et qu’en  photo, à ce stade, il a l’air d’une taupière, mais imaginons une taupière de roses!

Je n’ai pas la photo de groupe devant le jardin italien, si joli, Mr Parachon   n’a pas appuyé assez fort sur le déclencheur mais je compte sur vous pour me la faire parvenir , avec ou sans le groupe.

En fin de visite, nos guides nous ont raccompagné au car, après avoir indiqué au chauffeur un coin sympa pour pique niquer.

DSCN4371

Un joli parc bordé d’ une peupleraie nous attendait et , le pique- nique sorti du panier était le bien venu , mais nous n’avons pas pris plus de temps qu’il n’en fallait et sommes repartis vers 13 h 30 pour rejoindre les jardin de  Javelières où nous étions attendus par Monsieur Mazure et son jardinier Christophe Simon.

Les jardins de  Javelières appartiennent à Monsieur Mazure depuis 22 ans et son classés et sont classés jardin remarquables depuis 2010.

Le jardin a 2 parties une plus sophistiquée et une naturaliste nous serons partagés nous aussi pour la visite en 2 groupes.

Le terrain est argileux, 2 jardiniers en ont l’entretien. L’eau utilisée pour l’arrosage est puisée dans une nappe souterraine à l’aide d’un  profond forage. Là aussi le paillage est de règle.

Rosiers anciens modernes et sauvages vont se succéder, en tout 1000 taxons,  et bien d’autres plantes: rhododendrons, végélias, bruyères, cornus, euphorbes….voici quelques images

Ici les taupières font des volutes
Ici les taupières font des volutes

DSCN4387DSCN4450

DSCN4382

la couleur de l'étang est naturelle le fond argilocalcaire et les reflets des plantes font la palette de couleurs
la couleur de l’étang est naturelle le fond argilocalcaire et les reflets des plantes font la palette de couleurs

DSCN4360

 

 

 

 

 

Vous avez une petite aperçu de la journée , il y aurait bien d’autres choses à vous montrer; je vous propose de me faire parvenir vos photos et commentaires et je les ajouterai avec plaisir ;

Nous sommes remonté dans le car et avons dégusté le pain d’épice de Marie Odile , rappelez vous, Marie Odile nous a promis la recette alors la voilà:

Et voilà une belle journée  passée en votre sympathique compagnie.

DSCN4318

Merci à vous et à bientôt

********************************************************

Le 8 avril 2015, conférence de Jean Paquereau Au jardin des Plantes au temps de la Bible.

DSC00712  Près de 80 personnes, adhérents et non adhérents, sont venues au Muséum de Bourges, écouter la conférence, intéressante et décontractée, de Jean Paquereau sur les plantes multimillénaires de Palestine au temps de Jésus-Christ ou avant.

DSC00709

Passionné de botanique, ancien horticulteur-pépiniériste, protestant convaincu, il a passé des années à écrire, aidé de compétences adéquates, un ouvrage « Au jardin des plantes au temps de la Bible ». Cet ouvrage sert de base à cette conférence qu’il a déjà donnée en de nombreux endroits depuis une quinzaine d’années.

  Parmi quelque cent-dix espèces qu’il a répertoriées, il en présente oralement une trentaine. Pour chacune il donne ses critères de reconnaissance, des conseils et astuces de culture ou d’utilisation, ainsi que les vertus médicinales quand la plante s’y prête ; sans oublier les légendes et traditions qui l’entourent, et des anecdotes passionnantes voire amusantes qui permettent de la découvrir, ou de la redécouvrir.
Ainsi, dans le désordre, a-t-on pu admirer quelques exemples :
le palmier (celui du jour des Rameaux, brandi en l’honneur de Jésus), pour son élégance et sa féminité.
l’expression « aux petits oignons » : plante consommée pour ses vertus digestives, consommée après un bon banquet ou à la suite .. d’une nuit de noces, pour se sentir bien.
Le roseau, qui a donné son nom à la mer Rouge, mer des Roseaux.
Le lis, la canne de Provence, le tamaris, le chardon, et bien d’autres.

 DSC00715 Beaucoup de ces plantes ou de ces expressions restent dans la mémoire collective, et pas seulement religieuse. Quelques exemples : le pistachier et l’amandier (symbole de jeunesse et de printemps retrouvé) dont les amandes sont bien connues dans nos apéritifs. Croquer la pomme : ce fruit est-il celui du péché provoqué par Eve? probablement non, car en latin, poma » veut dire beau fruit (fruit tentant !) et non pomme. Le papyrus connu de tous comme antique support d’écriture. L’olivier et ses rameaux, symbole éternel et universel de paix. Et que dire du figuier et de sa « feuille de vigne ». Etait-ce vraiment une feuille de vigne qu’ont utilisée Adam et Eve pour se couvrir ? non, plus probablement une feuille de figuier, assez grande pour cacher .. ce qu’il y avait à cacher bien qu’ils soient seuls dans ce jardin d’Eden. Ou encore la vigne, cépage de En-Guédi, très répandue dans cette région : on retrouve des pieds de ce cépage en Creuse, sans doute rapportés par des croisés. La mandragore, belle, attirante mais poison. Et encore le chêne, le sycomore, l’encens, l’hysope …

DSC00721  Un beau voyage dans le temps et pour l’esprit que cette magnifique présentation, photos et explications à l’appui, lors de cette heure et demie passée avec Jean Paquereau.

 

******************************************************

 Démonstration d’art floral,  samedi 13 décembre 2014.

D. Kuntz et G. Ribière

D. Kuntz et G. Ribière

 
Soixante-dix huit personnes, adhérents et non adhérents (28 non adhérents), se sont pressées à la démonstration d’art floral proposée par D. Kuntz et G. Ribière, aux serres municipales. Toujours un franc succès avant les fêtes de fin d’année !
Sept compositions ont été réalisées sur place par les deux fleuristes, dans l’idée de faire simple, pas cher et reproductible chez soi, en fonction de ses goûts, des couleurs et des effets recherchés. Ce sont des présentations constituées de végétaux ramassés en forêt ou dans les jardins (écorce, rameaux, feuilles, mousse, fleurs, voire bois de cagettes,..), et de matériaux peu onéreux achetés en magasin à bas coût. Bombes à peinture et colle étant les éléments un peu plus chers, avec quand même, quelques fleurs prises chez le fleuriste : de la mousse soulignant la forme d’un sapin à la bombe figurant la neige : disposer selon ses idées, son humeur, et peut-être aussi, selon le cadre. On a aussi vu, voire appris, comment faire un nœud avec du ruban.
Le verre de l’amitié et de fin d’année a clos cette séance très appréciée.

– Une astuce : ôter les premiers pétales des roses pour que la fleur reste fraîche : ils fanent rapidement une fois la composition faite.
Une évidence : ne pas oublier de (re)mettre de l’eau dans le vase ou le contenant de la décoration.
Une précaution : ne pas mettre de bougie dans ou sur une composition contenant du papier ou du carton : ça peut brûler.
Plus la décoration est claire, plus elle est visible.

****************************************************